Partir… prendre un bateau, un avion… pour nous , un bus .

https://www.youtube.com/watch?v=TVfckJaw0hE&feature=youtu.be

….Partir, partir, même loin de la région du cœur,….

….Vivre en s’en allant…

….et pendant ce temps on est vivants !….

….partir avant qu’on meure…

Cette chanson de Julien Clerc me trotte dans la tête depuis des semaines . Cliquez sur le lien au dessus des tortues, écoutez là , puis revenez à l’article.

Voilà, vous êtes dans l’ambiance 🙂

Nous sommes en transit à trois , voire quatre endroits en même temps en ce moment 🙂  (finalement, mes douze cuillères en bois servent bien !)
Après avoir mis mes inconditionnels (tout ce que j’utilise le plus) dans le bus, nous sommes partis direction Sud Ouest  2 semaines pour tester Igor (voir l’article qui suit).
Notre camionnette équipée nous sert encore pour les stages et déplacements rapides.
Et nous campons aussi dans une maison en travaux.

Où j’ai mis le mixeur ??? ah, dans le bus….. bon tant pis, on fait autrement.
Adaptation !  et ça marche 🙂

Notre réorganisation se fait en plusieurs étapes.

Igor n’est pas encore tout à fait prêt  à partir pour rouler dans les meilleures conditions techniques;  encore quelques travaux en cours à faire avant le 15 août, puis, direction Haute Savoie, pour découvrir une petite fille qui doit pointer le bout de son petit nez fin août, et aussi continuer les travaux du bus et du camion du papa de la dite petite fille ! Oui, lui aussi a eu ce rêve de vivre en camion !

Mais, entre temps, nous quittons l’appartement fin juillet, et  devrons transiter quelques mois par la Belgique, pour rénover une petite maison familiale. Retour en septembre donc, dans le Sud de la Belgique ! Nous y passerons l’hiver afin de faire tous les travaux nécessaires.

Vous avez suivi ?

L’hiver sera propice à la réflexion sur nos projets; nous avons hâte maintenant de passer cette étape  des cartons, mais en même temps, c’est assez agréable de se sentir « non liés » à un endroit.

Je n’ai ni nostalgie, ni regret. L’allègement matériel me donne une sensation de bien être; revenir à l’essentiel, à la simplicité. Pascal est encore sensible à ce sujet. Comment être sûr de ne pas avoir besoin de telle chose ?

L’Univers est là pour nous mettre à disposition ce qu’il nous est utile et nécessaire, si on le lui demande….

Le temps des départs en vacances est arrivé ! et les bouchons sur l’A31 avec !
Aujourd’hui, sur la route, je me suis fait la réflexion suivante: « Cela fait un peu plus d’un an que Pascal a arrêté son travail…. ouah… déjà ! »
Un an que nous vivons quasi 24 h sur 24h ensemble. Un an…. douze mois….nous n’avons plus la notion du temps ; Pascal se perd même dans les jours de la semaine.

Plus nous allons concrètement vers notre transition, plus nous sommes sereins. Bien que nous ayons des contraintes financières à gérer, nous avons le cœur de plus en plus léger; c’est devenu une évidence:

Nous sommes devenus ce que nous souhaitons devenir.

Quoi ?? heu…. précisions s’il vous plait !

Afin de vivre vos rêves, et qu’ils se réalisent, faites comme si vous y étiez déjà; soyez heureux maintenant ! et l’Univers vous apportera ce dont vous avez besoin pour les réaliser.

Etre , faire, avoir . Tout faire en conscience.

Les 3 lois de l’Univers sont:
-la pensée est créatrice
-on attire ce que l’on craint
-l’Amour est tout

N’attendez pas que les choses changent; c’est vous qui avez le pouvoir de les changer; changez votre mode de pensée.

Un tout tout petit peu de physique quantique:
Les photons (particules de lumière) prennent une certaine direction lorsqu’ils sont observés, lorsqu’ils ne le sont pas, ils prennent une autre direction.

C’est l’intention qui compte….

Notre façon de regarder les choses, les gens, les événements, a un impact réel sur le comportement de ceux ci. Changeons notre regard, mettons y de l’amour et de la bienveillance.

La pensée est créatrice: faites fonctionner votre imagination (hémisphère droit), et sans limites , sinon vos rêves seront aussi limités.

On attire ce que l’on craint: les peurs en excès n’ont pas d’intérêt constructif. C’est la peur de la chose qui crée la chose; la peur est un sur-stress, et un organisme ne peut le supporter trop longtemps; alors, l’événement arrive afin de stopper ce sur-stress (dixit  »tu vois je t’avais dit que ça ne marcherait pas… »).

L’amour est tout: l’amour et la bienveillance sont la clé.
Acceptez toute situation (dite négative), puis la comprendre, puis la tolérer, puis pardonner, et enfin aimer.

Le négatif révèle le positif !  (comme pour les photos à l’ancienne 🙂 ). Dès que vous vivez une situation difficile, soyez heureux, car elle va vous révéler une chose merveilleuse et vous évoluerez.

Commencez aujourd’hui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *